Sélectionner une page

Dans le cadre de la mission Service Civique « Développement de l’accès au sport aux personnes en situation de handicap », Le mercredi 28 juin 2017 nos deux jeunes volontaires Nabil et Jabber ont  interviewer Alex qui est un jeune homme en situation d’handicap depuis sa naissance. Ils lui ont posés plusieurs questions portant sur le sport, sa vie quotidienne ainsi que son ressentit sur certain point comme le regard des gens…

L’ interview à pour but de sensibiliser les citoyens aux difficultés que peuvent rencontrer les personnes en situation de handicap, elle à pour but de faire bouger les choses !

On tiens à remercier Alex de s’être livré à nous, une tâche difficile on le sait c’est pourquoi on tiens à te dire encore MERCI ALEX ! 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Voici l’interview :

Nabil & Jabber : Tu peut te présenter en rapidement et nous parler de ton handicap s’il te plait.

Alex : Moi, c’est Alex. J’ai 20 ans, je suis en TC (Technique de commercialisation) à Creil depuis 1 ans. J’ai fait principalement du basket et un peu d’handball. Je suis quelqu’un de sportif mais aussi une personne en situation d’handicap depuis ma naissance, je ne peux utiliser mes jambes.

N&J : Quelles sont tes rapports avec le sport au quotidien ?

A : J’en fais quand j’ai le temps, la actuellement j’ai cours donc je rentre tard le soir et aussi le samedi j’ai cours, ce qui me laisse très peu de temps pour pouvoir en faire. Le sport est principalement du loisir pour moi. Sa me permet de m’évader.

N&J : Pour toi a-t-il était difficile de trouver un club qui t’ accepte avec ton handicap ?

A : Personnellement, je connaissais une personne et c’est cette personne qui m’a fait intégrer un club. Donc je ne saurais vous dire si cela est difficile, même si à mon humble avis il est plus difficile d’intégrer un club de sport quand on est en situation d’handicaps.

N&J : Selon toi que reste-t-il à faire pour favoriser l’intégration des personnes en situation d’handicap aux activités physiques et sportives ?

: Pour moi, il faudrait les aidés un peu plus financièrement et surtout adapter les lieux, comme éviter les escaliers et les petites marches devant certaines salles de sport. Il y a pas mal de choses à faire.

N&J : Penses-tu que les infrastructures ce sont améliorées pour favoriser le déplacement des personnes en situation d’handicaps ?

A : Pas vraiment, il y’a eu des petites améliorations mais il reste encore plusieurs choses à faire.

N&J : Dans ton activité physique et sportive qui est le basket, y’a-t-il des adaptations particulières ?

A : Premièrement il y’a les fauteuils roulant fournis par le club qui sont différents, ils sont plus légers, plus rapides et plus facile à manier. Les paniers de basket sont plus bas et les règles ne sont pas les mêmes. C’est quand même passionnant.

N&J : Quelles difficultés peut tu rencontrer dans ton activité physique, au niveau de l’intégrité ?

: Dans mon cas, je suis dans un club spécial, c’est-à-dire qu’on a tous un handicap. Mais sinon, les difficultés on les rencontres surtout au début pour s’intégrer et le fait que je sois quelqu’ un de sociable m’a beaucoup aidé.

N&J : Que t’apportes la pratique d’une activité physique et sportive au quotidien ?

A : Déjà ça me fait faire un sport donc ça me dépense ; ensuite je dirais que ça fait du bien, d’une manière que je ne pourrais pas expliquer.

N&J : Mise à part le basket ou le handball , aurais-tu aimez pratiquer un autre sport ?

A : J’aurais aimé faire du foot mais malheureusement vu mon handicap il est impossible, en tout cas pour l’instant.

N&J : Pour toi quelle est le sport encore aujourd’hui le plus dur d’accès pour les personnes en situation de handicaps ?

A : Le rugby sans hésitation, le fait que ce soit un sport de contact mais aussi un sport particulièrement physique.

N&J : Merci beaucoup pour l’interview saches que tu es le bienvenue au Boxing Verberie et bon courage pour la suite !

: Merci et à la prochaine !

 

 

Share This